Menu Chiudi

N’DJAMENA Tour

Gaoui
Gaoui

N’DJAMENA

Situe dans le département du Chari Baguirmi anciens cite de la civilisation Sao et carrefour de rencontre du fleuve Chari et du fleuve Logone. Ndjamena est le lieu de rencontre de plusieurs populations ethnies venues de quatre points du pays. Véritable mélange de cultures elle offre de nombreux sites et attrait touristiques.
La population N’djamenoise plus d’un million d’habitant est très hospitalière et partage son mode de vie entre tradition et modernité.
Jadis appelé Fort-Lamy ville centenaire 112 ans l’histoire de N’djamena se trouve fortement liées a celle du chef de guerre et marchand d’esclaves soudanais Rabah. Redoutablement chef de guerre il avait a un période de l’histoire un véritable empire allant du Tchad a l’actuel RCA.
Renommé N’djaména « Lieu ou l’on se repose » en Arabe local en 1973 suite a la politique de retour au force inities par François N. Tombalbaye ; 1ere Président de la république. N’djaména sera le lieu ou vont se rassembler les hommes et les femmes venus de partout et viendra ainsi le centre névralgique du pays.

LES DIFFERENTS SITES A VISITER

La Cathédrale Notre Dame de la Paix
Prés de la présidence une imposante bâtisse et son arche d’une hauteur de 55 m en forme d’un navire renverse surplombée d’une grande croix. C’est la cathédrale NOTRE DAME DE LA PAIX. Construite pendant l’époque coloniale entre 1958 et 1965, elle fut détruite puis reconstruite en 1987. Depuis lors, tous les premiers janvier, une messe pour la paix au Tchad est célébrée avec toutes les autres confessions religieuses (musulmans, protestants) et en présence des autorités du pays. Riche en histoire, elle vaut d’être visité.

La grande mosquée roi Faycal
Construite depuis 1975, la grande mosquée roi faycal est la plus ancienne mosquée de la capitale, mais aussi la plus grande. C’est le fruit d’une coopération entre le Tchad et l’Arabie saoudie, au temps du premier présidant TOUMBALBAYE et roi Faycal 1er de l’Arabie saoudite. Elle est située à l’entrée de N’djamena.

Le musée National
Créer le 06 octobre 1962, le musée national était logé dans un bâtiment construit en 1911, bureau et habitation du gouverneur de l’Afrique Equatoriale française Felix EBOUE. Installé aujourd’hui dans une structure architecturale moderne, le musée national offre aux visiteurs l’opportunité de découvrir les richesses historiques et culturelles du pays de Toumai et des communautés qui y vivent en sept étapes dont l’une est exclusivement reversée à Toumai

Le musée de Gaoui
Jour et heure de visite du musée : sur rendez vous
Situé à environ 15 Km de la capitale, le village KOTOKO Gaoui est construit entre 200 et 300 ans avant jésus christ. Les Kotoko sont d’excellents portiers. Leurs femmes maitrisent l’art de la décoration d’intérieur. Chez eux, les hommes construisent et les femmes décorent.
Gaoui, c’est aussi un musée dans lequel on peut admirer divers objets de la civilisation Sao, issu des fouilles archéologique.

Le marché central

Situé au cœur de la ville, le marché centre de N’djamena offre un véritable spectacle. On y retrouve une ambiance riche en couleurs. Construit dans un cycle moderne, le marché central n’st pas en reste des autres marchés africains.